Le consortium ECOVAL se réunit à Toulouse

 

L’Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse (INSA Toulouse) a accueilli la réunion du consortium du projet Ecoval Sudoe dans la même ville française mercredi et jeudi (23 et 24 novembre, respectivement) afin de partager et de présenter les progrès réalisés jusqu’à présent, ainsi que les prochaines étapes à franchir.

 

Le coup d’envoi a été donné à neuf heures du matin, où CETAQUA a fait une introduction et une présentation du projet, ainsi que sa contribution à celui-ci d’un point de vue biotechnologique pour valoriser les déchets organiques. Par la suite, le reste des acteurs (FEUGA, INSA TBI, NEREUS, USC BioGroup, ADTA, FPNCyL et Porto Ambiente) ont présenté leurs différentes contributions à Ecoval Sudoe jusqu’à midi, où il y a eu une pause pour reprendre l’activité dans l’après-midi.

 

Jeudi, le consortium a visité la Station d’Épuration des Eaux Usées (STEP) de Ginestous, à Toulouse, afin d’observer directement comment les boues d’épuration de la ville sont actuellement traitées. Elle a également analysé son potentiel de transformation en bio-usine, comme le prévoit le modèle Ecoval Sudoe pour promouvoir une économie plus durable et circulaire.

 

Cette réunion du consortium est la cinquième tenue par le projet, après la dernière organisée en juin dernier dans la ville de Porto, accueillie par Porto Ambiente. Dans ce type d’événements, des synergies sont générées entre les différents agents et constituent un élément clé pour le bon fonctionnement de tous les types de projets, encore plus dans le cas d’Ecoval Sudoe en raison de la multiplicité des acteurs, des intérêts et des défis rencontrés dans le but de promouvoir un modèle d’entreprise circulaire et durable dans un contexte de transition verte.

ECOVAL présente son projet pour LIFE ECODIGESTION 2.0

 

ECOVAL a participé aujourd’hui à un événement organisé par la Fondation Finnova pour le projet LIFE ECODIGESTION 2.0 dans le cadre de la Semaine européenne de réduction des déchets. L’objectif principal de cet événement est la diffusion de projets et d’organisations engagés dans la gestion des déchets et la transition verte en Europe afin de sensibiliser à la gestion durable des ressources et des déchets.

Lors de la réunion, qui s’est déroulée par voie télématique, Ecoval Sudoe a présenté son projet, axé sur la valorisation des déchets organiques urbains pour la production de composés à haute valeur ajoutée tels que les acides gras volatils (AGV), ainsi que d’autres initiatives innovantes. FEUGA, principal partenaire d’Ecoval Sudoe en charge de la communication, a également participé à la présentation des projets BIOMASA CAP et BIOMASA AP, qui visent la valorisation des déchets de biomasse par la production de biocarburants.

La journée a débuté par la présentation par LIFE ECODIGESTION 2.0 de son projet, qui vise à maximiser la production de biogaz et à accroître l’autosuffisance énergétique des stations d’épuration des eaux usées. Parmi les autres participants à mettre en avant, citons G2G Algae, qui se concentre sur la culture de microalgues comme solution pour la purification des effluents pollués, ou encore LIFE INFUSION, qui se charge de la récupération des nutriments, du biogaz et de l’eau à partir des eaux polluées.

 

Finnova est une fondation européenne qui soutient le financement d’entreprises, de régions ou de municipalités et qui, parmi ses domaines d’expertise, compte la gestion de l’eau et des déchets. Dans ce contexte et en tant qu’organe de coordination de LIFE ECODIGESTION 2.0, elle a réuni Ecoval Sudoe et les projets innovants mentionnés ci-dessus à l’occasion de la Semaine européenne de la réduction des déchets. Cette semaine est le plus grand événement de sensibilisation à la prévention des déchets en Europe et est donc d’une importance capitale pour la diffusion de l’activité d’Ecoval Sudoe.

La participation à des événements de ce type renforce l’engagement d’Ecoval Sudoe en matière de coopération et de transfert de connaissances avec différents agents du secteur de la biotechnologie spécialisés dans le traitement et la valorisation économique des déchets, favorisant la transition vers une société plus durable et circulaire.

ECOVAL organise une collecte de déchets sur l’île de Tambo dans le cadre de la campagne « Let’s Clean Up Europe 2022 »

 

Le 15 novembre, le projet ECOVAL SUDOE réalisera une campagne de collecte de déchets à laquelle participeront les élèves de la deuxième année du lycée de Los Sauces. L’activité aura lieu sur l’île de Tambo (Poio, Pontevedra), à l’occasion de la Semaine européenne de la réduction des déchets et s’inscrit dans le cadre de l’initiative « Let’s Clean Up Europe 2022 », qui vise à nettoyer le plus grand nombre de sites du continent européen tout en sensibilisant les citoyens au volume de déchets présents dans leurs localités. L’un des objectifs de cette activité d’ECOVAL est de sensibiliser les nouvelles générations à l’importance du recyclage et de la préservation d’un environnement sain et propre, ainsi que d’unir les forces de différents groupes pour générer des synergies autour du projet.

 

L’événement, organisé conjointement par FEUGA et CETAQUA avec la collaboration de VIAQUA et du Conseil de Poio, commencera à 9h30 et, après le nettoyage de l’île, les responsables de l’activité donneront une conférence sur l’importance du tri correct des déchets à la source et du bac brun pour la matière organique, sans lesquels le projet ECOVAL ne pourrait être réalisé. En effet, un tri adéquat des déchets est essentiel à la réalisation de projets innovants et économiques. Les déchets organiques et les boues d’épuration sont la matière première dont se nourrit le projet ECOVAL Sudoe, qui transforme ces déchets en produits à haute valeur ajoutée tels que les acides gras volatils (AGV), des ressources précieuses pour les industries plastiques et agrochimiques.

 

De retour sur la terre ferme, les élèves visiteront enfin la Station de Traitement des Eaux Usées (STEP) de Os Praceres (Pontevedra), gérée par VIAQUA, où le processus clé du traitement des eaux usées urbaines sera expliqué aux élèves, en soulignant la responsabilité individuelle de chaque citoyen dans ce projet et les avantages qu’il apporte à la société dans son ensemble. Il est essentiel que les jeunes soient conscients de ce processus et, par conséquent, des problèmes causés par une chasse d’eau inappropriée, tels que l’obstruction des égouts et des stations d’épuration et la dégradation de la richesse des océans.

 

Cette activité s’inscrit dans le cadre de la campagne de sensibilisation d’ECOVAL sur le tri des déchets organiques destinée aux nouvelles générations, qui s’ajoute à celles menées précédemment dans six écoles de Castilla y León par la Fondation du Patrimoine Naturel de Castilla y León, ainsi qu’aux quatre menées par FEUGA et CETAQUA dans quatre écoles de Galice. De cette manière, ECOVAL atteint le chiffre d’environ 450 étudiants sensibilisés à cette question, rapprochant ainsi la science des citoyens et contribuant à la construction d’un avenir durable basé sur le principe de l’économie circulaire.

CETAQUA et Biogroup participent à la 17e conférence mondiale sur la digestion anaérobie

cetaqua et biogroup à la conférence sur la digestion anaérobie

La 17e conférence mondiale sur la digestion anaérobie (AD17) se tient à l’université du Michigan (États-Unis) du 17 au 22 juin 2022. Cette conférence internationale, organisée par le groupe de spécialistes de la digestion anaérobie de l‘Association internationale de l’eau (IWA) avec le soutien de l’UMICH et de l’USC, est un événement permettant de discuter des avancées récentes dans le domaine de la digestion anaérobie et des procédés connexes. Le thème de cette édition est : « Le biogaz et au-delà : étendre les applications des biotechnologies anaérobies dans une économie circulaire« . Ce thème met en lumière le domaine en pleine évolution des biotechnologies anaérobies, qui jouent un rôle de plus en plus important dans une (bio)économie circulaire.

 

Le programme comprend des ateliers pré-conférence, des orateurs pléniers et principaux, une table ronde « de la recherche à l’entrepreneuriat », plus de 100 présentations orales et une centaine de présentations par affiches. Tout autour d’un large éventail de sujets autour du rôle de la digestion anaérobie dans la biotechnologie. Une partie de la recherche d’ECOVAL porte sur l’optimisation de ce processus pour la production d’acides gras volatils à la station d’épuration d’Ourense. Antón Taboada-Santos, chercheur et chef de projet à CETAQUA, donnera une conférence sur l’influence du prétraitement par hydrolyse thermique sur la production d’AGV à partir de boues d’épuration. Le Biogroup USC, partenaire d’ECOVAL, sera également présent à l’événement avec la présentation d’un poster sur l’impact de la salinité sur la production d’AGV, résultat du projet CONSERVAL Poctep.

 

La conférence d’Antón Taboada, coordinateur du projet, est intitulée Thermal Hydrolysis Pre-treatment Has No Positive Influence On VFA Production From Sewage Sludge et aura lieu le lundi 20 à 11h00, dans le cadre du bloc From Research to Practice : What is the best way to recover energy from sludge ? qui se déroule le même jour de 10h30 à 12h15 dans l’auditorium de l’UMMA. Il s’agira d’une présentation orale de 10 minutes avec 5 minutes de questions et réponses. Les résultats présentés sont issus des recherches de l’équipe formée par Antón avec Ánder Castro, Sabela Balboa, Vanesa Paramá, Borja Álvarez, Celia Castro et Juan M. Lema.

 

Le poster du Biogroupe USC (au sein du groupe de recherche CRETUS) sera présenté le mardi 21 juin avec l’identifiant P58 : Volatile Fatty Acid Production From Fish-canning Industry Effluents : The Impact Of Salinity. Il est le fruit des recherches de Juan Iglesias-Riobó, Riccardo Bevilacqua, Miguel Mauricio-Iglesias et Marta Carballa. Elle sera exposée dans la salle de bal de la Ligue Michingan de 12 h 15 à 14 h et de 17 h 15 à 19 h, avec les autres affiches de la journée.

 

L’AD17 est une bonne occasion de sensibiliser la communauté internationale à certains des résultats d’ECOVAL et d’améliorer ainsi leur communication et leur diffusion, conformément au groupe de travail 6 du projet. L’événement, pour lequel les inscriptions sont déjà closes, est fortement fréquenté par les universitaires, les services publics et les ingénieurs-conseils.

CETAQUA présente les avancées d’ECOVAL en matière de gestion durable des déchets à CORFU

cetaqua muestra en corfu avances ecoval

La conférence internationale sur la gestion durable des déchets solides (également appelée CORFU 2022) se déroule sur l’île grecque de Corfou du 15 au 18 juin. Cette année, pour sa neuvième édition, il vise à aborder l’importante question de la gestion durable des déchets solides en promouvant des pratiques sûres et des technologies efficaces. Il vise à stimuler l’intérêt des scientifiques et des citoyens et à les informer des derniers développements dans le domaine de la gestion des déchets solides municipaux. Les expositions sont situées dans le théâtre municipal du centre ville, mais peuvent également être consultées en ligne, sous réserve d’inscription et de réservation préalable.

 

Les sujets abordés sont étroitement liés au projet ECOVAL et à ses innovations. Ainsi, le jeudi 16 à 18h00, Ánder Castro, chercheur à CETAQUA, présentera les résultats obtenus par l’expérimentation dans la STEP pilote d’Ourense. L’article s’intitule « Thermal hydrolysis pretreatment has no positive influence on VFA production from sewage sludge » et est le résultat des recherches menées par Ánder lui-même avec S. Balboa, V. Paramá, B. Álvarez, C. Castro-Barros, J.M. Lema et A. Taboada-Santos. Elle fait partie de la session XV de l’événement, dans la salle 3, consacrée à la valorisation des déchets.

 

Plus précisément, l’exposé porte sur l’effet des prétraitements des boues d’épuration (en particulier l’hydrolyse dite thermique) sur la production d’acides gras volatils. Ces connaissances sont très utiles pour renforcer l’objectif général de la conférence : aller un peu plus loin dans la gestion des déchets solides, pour laquelle il est très utile d’apprendre comment obtenir des produits à valeur ajoutée en leur appliquant des processus de bioraffinage.

 

La conférence est une excellente occasion de réunir des scientifiques et des professionnels des services gouvernementaux, de l’industrie, des municipalités, des universités, des entreprises privées et des centres de recherche. Elle offre un forum pour l’échange des dernières idées et techniques dans le monde de la gestion des déchets.

ECOVAL a reçu un prix en Europe pour sa campagne « Un autre conteneur, découvrez le « marron » ! »

Ecoval premiado en europa ewwr

Le projet a été distingué par le prix spécial européen lors de la cérémonie de la Semaine européenne de la réduction des déchets, à laquelle plus de 12 400 actions ont été soumises.

La campagne de communication et de sensibilisation sociale « Un autre conteneur, découvrez le « marron » !« , lancée par la Fundación Empresa Universidad (FEUGA) dans le cadre du projet Ecoval Sudoe, a été récompensée par le prix spécial européen lors de la cérémonie de la Semaine européenne de la réduction des déchets (EWWR) qui s’est tenue à Bruxelles.

Le prix a été décerné en reconnaissance de l’impact de la campagne, de sa créativité et de sa nature participative, ainsi que de sa bonne utilisation des médias sociaux. Plus de 12 400 actions ont participé à l’édition « Communautés circulaires » des prix promus chaque année par l’ACR+, un réseau international de villes et de régions qui partagent l’objectif de promouvoir la gestion durable des ressources et d’accélérer la transition vers une économie circulaire sur leurs territoires et au-delà. La campagne « Un autre conteneur, découvrez le « marron » ! » a réussi à se démarquer et à se placer parmi les 60 actions présélectionnées par le jury, à rester parmi les 16 finalistes et enfin à obtenir la distinction.

 

La campagne visait à sensibiliser le public à l’importance de trier correctement les déchets, en mettant l’accent sur les déchets organiques, la poubelle brune et l’utilisation incorrecte des toilettes comme poubelle.

Le prix a été remis par Chield Berends, représentant de l’unité « déchets » de la direction générale de l’environnement de la Commission européenne. Outre l’accent mis sur les déchets organiques et la nouvelle poubelle brune, la campagne s’est également intéressée aux déchets qui ne doivent pas être jetés dans les toilettes. Le tri des déchets et l’utilisation correcte des toilettes sont d’une importance capitale pour des projets tels qu’Ecoval Sudoe, qui se concentre sur la valorisation des déchets organiques municipaux et des boues d’épuration en produits à haute valeur ajoutée tels que les acides gras volatils. Pour que l’innovation proposée par le projet soit réellement mise en œuvre, il faut d’abord parvenir à un tri correct des déchets, et c’est là que réside l’importance de ce type d’initiative.

La Semaine européenne de la réduction des déchets (EWWR) est la plus grande campagne de sensibilisation à la prévention des déchets en Europe. Piloté par les autorités publiques locales et régionales, il rassemble toutes sortes d’acteurs – citoyens, écoles, entreprises, ONG, associations – qui organisent des activités de sensibilisation à la réduction des déchets.

 

Des déchets aux ressources au festival de l’ONÉ 2022

Le projet ECOVAL Sudoe organise un événement officiel en marge du New European Bauhaus Festival 2022. Elle aura lieu le 10 juin à 10h00 (GMT+1) et s’intitule « Des déchets aux ressources : de nouvelles façons de valoriser les déchets organiques« . Elle donnera un aperçu de l‘approche d’ECOVAL Sudoe en matière de gestion des déchets organiques et des boues urbaines, ainsi que d’autres projets connexes avec lesquels établir des ponts. Elle se déroulera en ligne, sous réserve d’inscription.

 

Le New European Bauhaus (NEB) exprime l’ambition de l’UE de créer des lieux, des produits et des modes de vie beaux, durables et inclusifs. Elle promeut un nouveau mode de vie où la durabilité va de pair avec le style, accélérant ainsi la transition écologique dans divers secteurs de notre économie. Du 9 au 12 juin, le festival se tiendra à Bruxelles, mais aussi en ligne, sous la devise : « Ensemble pour un avenir beau et durable ». Il associe la beauté à la durabilité et à l’inclusion, dans la lignée du Bauhaus. Le festival se déroule en trois étapes distinctes : la foire, des expositions d’innovation en direct, le forum, des débats sur les thèmes clés de la NEB, et le festival, qui comprend toutes sortes d’activités et d’événements tels que celui organisé par ECOVAL.

 

« Des déchets aux ressources : de nouvelles voies de valorisation des déchets organiques » débutera par une visite virtuelle de l’usine pilote d’Ecoval Sudoe, où nous pourrons voir le processus de transformation des déchets organiques et des boues urbaines en acides gras volatils (AGV). La prochaine demi-heure sera suivie de la section « Dessiner des projets de valeur« , dans laquelle le projet ECOVAL sera comparé à d’autres projets intéressants qui visent à s’attaquer au même problème, mais par des solutions différentes. Il s’agit de ValueWaste, qui cherche à convertir les déchets en bioproduits utiles pour les industries de l’alimentation et des engrais, et du projet HOOP, un HUB de plateformes circulaires visant à promouvoir les investissements dans la valorisation des biodéchets et des eaux usées urbaines. ,ENTRER DANS LA CIRCULAIRE EC

Tout cela se fera en même temps qu’un dessinateur tentera d’exprimer graphiquement, en direct, les points clés de chaque projet et permettra au public de visualiser les avancées que chaque proposition représente pour nos villes. Un exposé sur le rôle des déchets organiques et des boues dans l’économie circulaire occupera la prochaine demi-heure. Enfin, un créneau sera réservé à la participation du public jusqu’à 12h30, soit par la résolution d’éventuels doutes qu’il pourrait avoir, soit par des questionnaires et des jeux développés par les projets. Voir le programme complet ici.

 

Une planète plus saine, sans décharges surchargées.

L’événement portera donc sur l’impact des déchets organiques et les solutions possibles, tant d’un point de vue technique, en découvrant les technologies proposées par les projets participants, que d’un point de vue social et juridique, en examinant les éventuels obstacles à surmonter. Sur le plan esthétique, le tri correct des déchets promu par l’événement permet d’avoir une planète plus saine, sans décharges surchargées. Transformer les déchets en produits de valeur nous permet de bénéficier de la valeur de ces produits et aussi de parvenir à une planète moins polluée et plus vivable. Le festival offre la possibilité de partager ces idées avec un large éventail de personnes, de communautés et d’organisations, augmentant ainsi leur visibilité et leur impact.

Ecoval Sudoe, une approche durable de la gestion des boues et des biodéchets urbains

Le 8 juin, l’événement « Ecoval Sudoe, une approche durable de la gestion des boues et des biodéchets urbains« , organisé par Porto Ambiente, réunira les principaux acteurs impliqués dans ECOVAL afin de définir une image claire et détaillée du projet. Le lieu de l’événement sera le siège de Porto Ambiente, à Porto.

La société organisatrice portugaise est responsable de la gestion des déchets urbains et des services de nettoyage de la municipalité de Porto. Ces dernières années, elle s’est efforcée d’améliorer la collecte des déchets organiques par l’innovation en participant à des projets internationaux de RDI. Dans le cadre d’ECOVAL, ils se consacrent à l’identification des obstacles juridiques à la valorisation des boues et des biodéchets urbains et à la proposition de changements législatifs pour la mise en œuvre du modèle ECOVAL et son arrivée sur le marché.

 

Le programme de l’événement, qui se déroulera de 09h30 à 17h00, débutera par un mot de bienvenue du maire adjoint de Porto Filipe Araújo et une présentation du projet par le coordinateur Antón Taboada, de Cetaqua. Elle sera suivie, tout au long de la matinée, d’une série de présentations par chacun des partenaires et d’une pause café. Après le déjeuner, le consortium invité visitera l’usine de compostage de LIPOR et la station d’épuration des eaux usées d’Águas do Porto, afin de se familiariser avec leur fonctionnement. Vous pouvez consulter le programme complet ici.

La participation est limitée aux membres du consortium et aux personnes invitées par Porto Ambiente. Ce sera la première fois que l’ensemble du consortium du projet ECOVAL se réunira en personne, et ils profiteront de l’occasion pour tenir une réunion d’organisation le lendemain de l’événement.

Les entrepreneurs de Palencia débattent du modèle de gestion des déchets promu par ECOVAL

Dans le cadre de la campagne de sensibilisation ECOVAL dans la ville de Palencia, promue par la Fundación Patrimonio Natural de Castilla y León, qui comprend depuis le mois de mars des affiches sur les bus et les abribus et des formations dans les écoles, la Journée des entreprises de Palencia aura lieu le 16 mai. L’événement a réuni entre 16h30 et 18h30 des entreprises comme Aquona ou Una mosca en mi sopa s.l. et des institutions comme la mairie de Palencia. Elle était soutenue par la mairie de Palencia, Aquona, la chambre de commerce et l’association des hôteliers de Palencia. Le lieu était l’incubateur d’entreprises de la Chambre de commerce de Palencia, avenue Santander nº 44.

Le programme de la conférence comprenait différentes interventions et vous pouvez consulter le programme complet ici. Après le mot de bienvenue de Laura Díez (Fundación Patrimonio Natural de Castilla y León) et Ricardo Terrades (Una mosca en mi sopa s.l.), la présentation d’Aquona et de l’économie circulaire dans la gestion de l’eau a commencé, accompagnée de conseils pour une bonne gestion de l’eau appliquée à l’industrie hôtelière, par Laura de Vega Franco, directrice du développement durable d’Aquona. Cette séance a été suivie d’une pause café et d’une intervention de Gabriel Rubí, chef du service Environnement, venu en tant que représentant de la mairie, pour parler de la gestion des matières organiques, du cinquième conteneur (découvrez le « marron » !) et des plans et prévisions de gestion des déchets pour les entrepreneurs. Enfin, la journée s’est terminée par une intervention de Ricardo Terrades, directeur créatif de Una mosca en mi sopa s.l. et expert en communication gastronomique et en durabilité, qui a parlé des résultats bénéfiques des restaurants zéro déchet.

 

Si vous avez des questions, veuillez nous contacter au : +34 687 73 13 65.

7 avril : « Des stations d’épuration aux biofactories : le potentiel de l’eau dans l’économie circulaire »

Après le report de janvier, l’événement « Des stations d’épuration aux biofactories : le potentiel de l’eau dans l’économie circulaire« , organisé par Cetaqua et FEUGA dans le cadre des projets d’innovation Ecoval Sudoe et WALNUT, est de retour. Elle se déroulera le 7 avril, à la fois sur place et en ligne.

Cette réunion vise à explorer le concept des biofactories et à présenter les avancées techniques des deux projets. En outre, les obstacles sociaux, juridiques et commerciaux à la valorisation de produits à haute valeur ajoutée pour l’agriculture et l’industrie, tels que les boues ou les biofertilisants obtenus à partir des flux de déchets des stations d’épuration urbaines, seront examinés.

Vous pouvez y consulter le programme de l’événement, qui se déroulera de 10 h à 14 h, avec des présentations et des tables rondes pour réfléchir à la valeur essentielle de l’eau dans la transition vers une économie circulaire. Les principaux sessions de la journée sont :

  • Session I : passé, présent et futur des biofactories.
  • Session II : barrières législatives/transfert pour la mise en œuvre des biofacteurs
  • Session III : utilisateurs finaux des sous-produits de la biofabrication.

L’événement, en espagnol, sera diffusé par Zoom avec traduction à l’anglais. La capacité de l’événement virtuel est limitée. L’inscription sera clôturée lorsque le nombre maximum d’inscriptions sera atteint. Ne la ratez pas, inscrivez-vous ici !